Questionnaire de vacances – Etes-vous tatamisés ?

Cette expérience est des plus sérieuses. Elle a été validée par un collège scientifique composé … d’une personne … ayant un doctorat en japoniaiseries et kawaïitudes. Répondez rapidement et sérieusement à chacune des 10 questions et découvrez vote niveau de tatamisation en fin d’article.

Tout d’abord, un rappel pour les néophytes au Japon qui ne sauraient pas ce qu’est la tatamisation. Se tatamiser, selon le wiktionnaire, c’est s’imprégner de culture japonaise. Il s’agit d’un phénomène qui touche les gaïkokujins (étrangers), particulièrement les Français, après un certain temps passé sur l’archipel nippon. Tel le Gregor Samsa de Kafka (La Métamorphose) ou le Seth Brundle de Cronenberg (La Mouche), il s’agit d’un processus qui transforme le sujet auparavant en bonne santé mentale en Nippon obsessionnel, souvent plus que le Japonais lui-même. Mais sans plus tarder les questions.

NezuTatamisé

Le jardin du Musée Nezu

1. Vous êtes dans un parc au Japon :

a) Vous jouez avec votre enfant au ballon
b) Vous avez apporté une nappe d’un bleu horrible pour pique-niquer
c) Vous prenez chaque fleur du parc (il y en a beaucoup au Japon) en photo, zoom x128
 

2. Vous faîtes face à un membre de l’espèce canine :

a) Vous shootez dedans s’il est plus petit que vos chevilles, vous passez votre chemin sinon
b) Vous caressez le petit chien et vous lancez la balle au gros
c) Vous vous extasiez en criant des kawai devant le mini-roquet qui aboie dans sa poussette et faites des roulades dans l’herbe avec le labrador parfumé au Chanel numéro 5
 

3. Vous entrez dans un restaurant japonais, vous vous exclamez :

a) Non, pas encore des sushis !
b) Tu es sûr que ce kaiseki est bon ? Je trouve qu’il n’y a pas beaucoup de japonais !
c) Ces udons sont mauvais, ils ne font pas la pâte eux-même évidemment
Matsumoto

Château de Matsumoto © Olivier Kauffmann

4. Vous êtes dans le métro :

a) Vous entrez dans le wagon des femmes (et vous n’en êtes pas une) à 8h30 le matin
b) Vous court-circuitez la queue de 50 mètres sur le quai qui mène à l’escalator
c) Vous dégainez votre carte passmo intégrée à votre portefeuille en moins d’une demi-seconde

5. Vous achetez un cadeau à un ami dans une boutique :

a) Vous avez des envies de meurtre auprès du vendeur qui vous prépare un papier cadeau depuis 25 minutes
b) Vous remplissez votre 82ème carte de fidélité à un magasin
c) Vous avez la carte de paiement qui vous permet d’obtenir un vase à ikebana  en promotion après 500 000 yens d’achat
Festival d'Asakusa © Olivier Kauffmann

Festival d’Asakusa © Olivier Kauffmann

 

6. Vous êtes dans un temple japonais :

a) Euh chérie, c’est un temple bouddhiste ou un sanctuaire shinto ici ?
b) Vous tapez des mains pour la prière
c) Vous êtes désespéré(e) parce que les prémonitions que vous venez de lire en kanjis sont néfastes pour vous
 

7. La journée de boulot se termine :

a) Vous ne rêvez que de rejoindre votre conjoint(e) pour un bon gratin dauphinois à la maison
b) Vous saluez tous vos collègues, après tout il est 21h30, c’est normal qu’ils soient encore là
c) Il est 23h, vous partez vous pinter avec vos collègues comme la veille pendant que votre chérie se fait un atelier furoshikis

8. Vous êtes sorti(e) avec la poussette :

a)Arghh, mais comment ils font pour la plier aussi vite ces japonais ?
b) Vous avez bien vérifié les freins shimano de la bugaboo
c) Votre chiwawa est ravi de ne pas avoir à marcher pour sa sortie quotidienne

9. Vous êtes dans la rue avant de traverser un passage piéton :

a) En fait ce n’est pas un passage piéton mais vous traversez quand-même car le prochain passage est à 15 mètres
b) Vous dîtes à vos enfants de toujours regarder à droite puis à gauche avant de traverser
c) Cela fait 4 minutes 30 que le bonhomme est toujours rouge, il n’y a aucune voiture dans la rue mais ce n’est pas grave, vous attendez, de toute façon, vous avez votre ombrelle pour vous protéger du soleil
 
Je traverse je traverse pas ... le carrefour de Shibuya © Olivier Kauffmann

Je traverse je traverse pas … le carrefour de Shibuya © Olivier Kauffmann

10. Vous avez rendez-vous :

a) Bon je suis à la bourre, il/elle m’appellera si il/elle s’inquiète, de toute façon 30 minutes de retard, ce n’est pas du retard
b) Vous appelez votre ami(e) en vous excusant pour vos 5 minutes de retard avec deux-trois gomenasai et sumimasen à la clé
c) Vous arrivez avec 10 minutes d’avance, un petit cadeau et vous vous excusez 47 fois en vous inclinant parce que vous n’êtes pas arrivé en premier
 

Et maintenant, quelle sorte de gaijin êtes-vous ?

  • Vous avez une majorité de a, passez directement votre chemin, le Japon vous laisse insensible et votre culture franchouillarde, euh pardon française, est trop ancrée en vous pour laisser entrer les us et coutumes nippons. Le temps pour vous, c’est surtout du temps de perdu. La kawai attitude, une attitude de retardée dégénérée, les ikebanas, un passe-temps pour expats en mal de macramés, le thon, une espèce envoie de disparition, et les japonais des machos pochtrons qui ne s’assument pas. Le Japon, c’est sympa mais juste pour le visiter pas pour y habiter.
  • Vous avez une majorité de b, le Japon vous touche, vous savez que saké peut désigner n’importe quel alcool, les hiraganas et katakanas n’ont plus de secret pour vous et vous vous prenez à déchiffrer quelques kanjis de temps en temps, vous ne vous contentez pas de yakitoris ou éternels sushis mais vous avez envie de bols de udons, de kaisekis, et pour les grandes occasions de teppaniakis; le thé vous en buvez autrement qu’au petit-déjeuner, vous prononcez sumimasen ou gomenasai plus de vingt fois par jour  … mais Français vous êtes et Français vous resterez, enfin c’est pour l’instant ce que vous pensez.
  • Vous avez une majorité de c, vous êtes en phase critique de tatamisation. Vous trouvez que d’avoir une dent de biais est kawai, qu’un arbre est fait pour être tordu par la main de l’homme, que 13 bouts de pierre que l’on ne peut voir simultanément représente le sommet de la zénitude. Votre métamorphose est telle que vos retours en France sont de plus en plus espacés car vous souffrez comme les Japonais du syndrome de Paris . Klaxonner est une hérésie, photographier un cerisier en fleur une obsession (vous avez déjà l’album 2012 et 2013 à la maison), les momijis, shizos, ginkos, sakuras, pruniers japonica n’ont plus de secret pour vous. Un éventail est une œuvre d’art, le kabuki, le rakugo et le théâtre No, vos sorties favorites … quand vous ne vous laissez pas aller à un concert avec une chanteuse virtuelle ou à écouter le dernier tube des AKB48 déguisé(e) en cosplay.

Deux solutions s’offrent alors à vous  si vous êtes dans la troisième catégorie : continuer cette métamorphose mais, sachez-le, vous n’irez plus jamais habiter hors des côtes de l’archipel. Vous faire soigner à coups de soleil de Provence, de bouillon de culture parisienne, de crêpes bretonnes (ça on en trouve à Tokyo et des bonnes), d’excès de vitesse sur l’autoroute des vacances et vous rappeler que la France, excusez-moi lecteurs japonais et francophones, est le plus beau pays du monde. Bon allez, pour cette année, j’opte pour la deuxième option …

Publicités

Comments

  1. Excellent, trop drôle j ai bien ri !
    Pour ma part je suis bel et bien tatamisée…

  2. Annie et Vincent says:

    Sûr, tu es de plus en plus tatamisé (le questionnaire nous a bien plu!). Mais nous serrons fort les pouces pour que tu continues à choisir la deuxième option.
    A très bientôt

  3. Tres drole!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :